LE BÉRYL

L’origine du nom Béryl vient de l’ancien Grec « Beryllos », de part la couleur bleue de sa variété la plus connue, l’Aigue-marine.

La Magie Des Couleurs !

Tous nos béryls présentés sont à vendre.
Si l’un d’entre eux vous intéresse, contactez-nous.

COMMENT CHOISIR UN BÉRYL

On se référera toujours aux 4C : couleur, poids, taille et pureté. Plus un béryl est intense en couleur, mieux il est taillé, plus il est pur, plus sa valeur augmentera.

A savoir que le traitement thermique est très difficile à détecter.

Attention aux imitations, naturelles ou non.

Etymologie, histoire et béryls célèbres

Les béryls ne portent pas d’histoire lointaine ni spectaculaire, excepté l’émeraude.

La plus grosse aigue-marine de qualité gemme a été extraite au Brésil en 1910 dans le Minas Gerais. Pesant 110 kilos brut, elle a donné 100000 carats gemmes.

Deux cristaux de 15 et 4 kg ont été trouvé au Pakistan en 1994.

L’école des Mines de Leningrad possède plusieurs très grands cristaux gemmes.

Minéralogie, Synthèse, imitations et traitements

Le béryl existe en plusieurs variétés, chacune se distinguant par sa couleur. Le béryl le plus connu et le plus cher est l’émeraude, chargé de Chrome.

Nous l’excluons volontairement de ce chapitre car elle est décrite séparément en son nom propre en tant que pierre précieuse.

Le béryl est un silicate d’aluminium et de béryllium de dureté 7.5 à 8 sur 10.

Les différentes variétés de béryl se déclinent ainsi:

L’Aigue-marine, du latin « aqua Marina », tient son nom de sa couleur des eaux de la mer. Des traces de fer lui donne sa couleur bleue, produisant une palette de teintes magnifiques des tons pastels à un bleu foncé, avec parfois de légères teintes de vert.

La morganite, béryl rose découvert à Madagascar en 1911, il tient son nom du banquier collectionneur Pierpont Morgan. Sa couleur est dûe aux traces de manganèse, lui donnant ses magnifiques tonalités rose, pêche et saumonée.

L’héliodore, variété jaune-orangée. Sa très belle couleur cristalline est provoquée par le Fer ferrique.. Le béryl jaune se distingue de l’héliodore par sa couleur plus pâle.

Les autres variétés: Le béryl vert, plus pastel que l’émeraude, le béryl incolore ou goshénite, le béryl rouge framboisé ou bixbite.

La complexité de la structure chimique du béryl rend sa synthèse quasi impossible.

De nombreuses aigue-marines subissent un traitement thermique pour améliorer leur couleur de façon stable.

Le traitement par irradiation au radio-cobalt est fréquente, produisant des aigues-marines d’un bleu « violent » palissant avec le temps.

Quant aux imitations, l’aigue-marine peut être confondue avec le spinelle bleu de synthèse, des verres colorés en bleu, des quartz synthétiques bleus et des oxydes de zirconium bleus.

Attention aux imitations comme La topaze bleue irradiée ou le zircon bleu, tous les deux pierres naturelles à la base mais de bien moindre valeur.

La répartition de la production mondiale

Les principales mines d’Aigue-marines se trouvent au Brésil, dans plusieurs pays d’Afrique comme le Nigeria, Madagascar, le Mozambique, la Zambie ainsi que le pakistan et l’Afghanistan.

Les mines de morganites se trouvent principalement à Madagascar, au Brésil et en Afghanistan.

Les meilleurs gisements d’heliodores se trouvent au Brésil, à Madagascar, en Inde, en Namibie et en Russie.

Lithothérapie

L’aigue-marine est le béryl ayant le plus d’influence sur le corps et l’esprit. Les autres variétés présentent moins d’intérêt dans ce domaine.

Depuis l’antiquité, l’Aigue-marine est considérée comme pierre protectrice des marins en mer en écartant les tempêtes et repoussant les dangers.

De nombreux mythes entourent cette pierre fine, lui conférant le pouvoir d’apporter calme, sérénité, pondération et sagesse. Elle harmonise et stabilise le corps et le mental.

contact
close slider
Nous contacter

Pour un renseignement ou une demande de devis, merci de renseigner ce formulaire en copiant-collant la référence de la pierre concernée à partir de la galerie.

*